Le suicide comme thème formateur d'une mémoire de la nature des sociétés de consommation : analyse de Génération Pendue de Myriam Caron et Cette Terre d'Antônio Torres

Licia Soares de Souza

Resumo


Cette communication propose d’aborder la thématique du suicide dans un roman québécois, Génération Pendue, de Myriam Caron (CARON, 2011), et dans un roman brésilien, Cette terre d'Antônio Torres (TORRES, 1976). Le geste du suicide devient pour la jeune protagoniste du premier roman, qui songe à se tuer, un état naturel, au cœur d’une imagerie de la fin, apparaissant avant tout comme la seule issue pour les habitants d’une société riche, mais qui, cependant, vivent de rêves inaccessibles et de perspectives bouchées. Dans le deuxième roman, le personnage « suicidé » est le frère du narrateur qui raconte comment il s’est ôté la vie, après un exil angoissant à São Paulo. Dans cette ville, la plus importante du Brésil d'un point de vue économique, le personnage mort a perdu ses repères culturels : abandonné par sa femme, effondré psychiquement, il se pend quelques jours après son retour au pays natal, dans le sertão. C’est l’occasion pour son frère cadet, qui narre l’histoire, de tirer les leçons du passé. Dans les deux romans, il y a une articulation entre mémoire, histoire et territoire, dans la mesure où le passé et le présent s’entrecroisent dans des configurations identitaires liées à des formations culturelles en apparence suffoquées par la force du progrès matériel qui attire les personnages vers un ailleurs étranger à leur culture. Le suicide devient alors un acte de passage symbolique, capable de signaler à leurs proches que la mort volontaire constitue non seulement un moment de réévaluation des malheurs collectifs de la société de consommation, mais aussi un instant privilégié pour corriger les aspirations des générations plus jeunes obsédées par l’acquisition croissante de biens.

Palavras-chave


Suicide. Société de consommation. Myriam Caron. Antonio Torres. Mort volontaire.

Texto completo:

PDF (Français (Canada))

Referências


Références bibliographiques

CARON, Myriam. Génération Pendue. Montréal : Léméac, 2011.

CLICHE, Anne Élaine. Figures de la fin. Approches de l'irreprésentable. GERVAIS, B. (orgs.). Montreal : FIGURA, UQAM, 2001.

DOMENACH, Jean-Marie. Le retour du tragique. Paris : Seuil, 1967.

GERVAIS, Bertrand. La ligne brisée : labyrinthe, oubli & violence. Logiques de l'imaginaire (Tome II). Montréal : Le Quartanier, 2008.

GERVAIS, Bertrand. L'imaginaire de la fin. Logiques de l'imaginaire (Tome II). Montréal : Le Quartanier, 2009.

ROLDAN, Martin. « Les mots de la fin : désémiotisation et apocalypse dans In the Country of Last Things de Paul Auster ». In CLICHE, Anne Élaine, GERVAIS, B. (orgs.), Figures de la fin. Approches de l'irreprésentable. Montreal : FIGURA, UQAM, pp. 27-66. 2001.

TORRES, Antônio. Cette Terre. Paris : Ed. Métallié, 2002.

TORRES, Antônio. Chien et Loup. Paris : Ed. Phébus, 2000.




DOI: https://doi.org/10.15210/interfaces.v15i1.6707

Apontamentos

  • Não há apontamentos.


ISSN eletrônico: 1984-5677

ISSN impresso: 1519-0994